VIDEO. Le recteur de la mosquée de Poitiers est "abasourdi"

Boubaker El Hadj Amor entend saisir la justice après qu'un groupuscule d'extrême droite a occupé pendant plusieurs heures le chantier de la grande mosquée en construction.

France 3 Poitou-Charentes

FRANCE - "On ne s'attendait pas à cela", confie le président de la communauté musulmane de Poitiers et imam de la ville. Boubaker El Hadj Amor est "abasourdi". Un groupe de 73 militants se revendiquant du groupe Génération Identitaire a investi samedi 20 octobre le chantier de la future grande mosquée, un grand bâtiment gris doté d'un minaret situé en banlieue de Poitiers, à Buxerolles. 

"Il y a eu empechement de l'office de 7 heures du matin", raconte le religieux qui entend saisir la justice. "Nous sommes blessés profondément", a-t-il aussi déclaré à l'AFP. L'imam s'est félicité que la communauté musulmane de l'agglomération, qui compte quelque 7 à 8 000 personnes, ait fait preuve d'"un esprit de calme et responsabilité exemplaires""Ces extrémistes cherchaient la provocation, ils ne l'ont pas trouvée."

Un groupe de militants d\'extrême droite a envahi le 20 octobre 2012 le chantier d\'une mosquée à Poitiers (Vienne).
Un groupe de militants d'extrême droite a envahi le 20 octobre 2012 le chantier d'une mosquée à Poitiers (Vienne). (ALAIN JOCARD / AFP)