VIDEO. La crémation gagne du terrain en France

Selon un sondage Ifop, près d'un Français sur deux préfère cette pratique. Reportage en Mayenne.

France 3 Pays-de-la-Loire - Pierre-Eric Cally, Pascal Cosset

SOCIETE - C'est une pratique qui convainc de plus en plus de Français. Selon un sondage Atlantico/Ifop réalisé à l'occasion de la Toussaint, 49% des Français préfèrent se faire incinérer, contre 27% pour l'inhumation classique. 

Pour tenter de comprendre ce phénomène, les journalistes de France 3 Pays-de-la-Loire se sont rendus dans les cimetières de Mayenne où la crémation concerne 30% des décès. Historiquement, cette pratique était peu répandue dans les pays catholiques du sud de l'Europe, comme la France. L'Eglise ne l'a en effet autorisée qu'en 1963.

Aujourd'hui encore, en Mayenne, le débat existe. Certaines personnes sont choquées par le fait de brûler un corps, quand d'autres estiment que cela permet de gagner de la place. Autre avantage pour les familles, la crémation ne coûte que 2 000 euros, contre 6 000 pour l'inhumation.

49% des Français disent préférer la crémation, selon un sondage Atlantico/Ifop réalisé à l\'occasion de la Toussaint 2012.
49% des Français disent préférer la crémation, selon un sondage Atlantico/Ifop réalisé à l'occasion de la Toussaint 2012. (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)