VIDEO. Grâce à une excellente météo, les bergers sont encore dans les estives

Conséquence de la météo clémente, les bergers ne sont toujours pas descendus de leurs estives.

Les éleveurs profitent au maximum du soleil pour économiser les fourrages. Une équipe de France 3 s’ est rendue dans les Hautes-Pyrénées. Pascal Gainza rend visite tous les jours à ses 220 brebis laitières. L’essentiel du troupeau se trouve dans les prés qui dominent la vallée.

Cette zone intermédiaire, un peu au-dessus de 1000 mètres d’altitude, offre de l’herbe et, sur ces terres exposées, les bêtes profitent au maximum d’ un automne radieux. "Une heure de soleil de plus le matin et le soir par rapport au village, que voulez-vous de plus ?" se félicite l’éleveur de brebis.

"Garder les vaches dehors"

Le troupeau de limousines d’ Alain Coste vient de descendre des estives mais il conserve toujours une dizaine de bêtes à plus de 1300 mètres d ’altitude. Avec la météo radieuse des dernières semaines, il espère garder ses animaux à l ’extérieur le plus longtemps possible."Cela a une incidence sur notre stock fourrager, on va pouvoir se permettre de garder les vaches un peu plus longtemps dehors, ç a nous permet de ne pas entamer nos stocks. Cela sera peut-être compensé en fin d’hiver par le froid qui s’éternisera un peu plus" dit Alain Coste.

Plus que le soleil, la douceur étonne les éleveurs. Les couleurs sont encore timides et aucun sommet n’est enneigé . Pourvu que ça dure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bergers défilent à Paris avec leur bétail, à Paris, le 23 juin 2013 pour protester contre la flambée des charges de production et le blocage des prix.
Des bergers défilent à Paris avec leur bétail, à Paris, le 23 juin 2013 pour protester contre la flambée des charges de production et le blocage des prix. (MIGUEL MEDINA / AFP)