Complément d'enquête, France 2

VIDEO. "Complément d'enquête" : Un conseiller payé avec de l'argent public pour Marion Maréchal-Le Pen ?

De l'argent public servirait-il les intérêts politiques du Front national ? "Complément d'enquête" a réussi à se procurer une liste de 29 assistants parlementaires payés par Bruxelles, alors qu'en fait, ils travailleraient pour des cadres du FN. C'est le cas d'Arnaud, un assistant de Marion Maréchal-Le Pen. Extrait.

Soupçons de fraude au FN : une liste de personnes suspectées d'emplois fictifs intrigue jusqu'à Bruxelles. Tristan Waleckx, Florian Le Moal et Olivier Broutin ont réussi à mettre la main sur une liste de 29 assistants parlementaires payés par l'Union européenne. Chaque année, l'enveloppe des eurodéputés pour payer des assistants est de 250 000 euros. Problème : certains travailleraient en fait pour des cadres du Front national.

C'est le cas d'Arnaud H. Cet assistant parlementaire serait employé sous un faux nom par Marion Maréchal-Le Pen, son éminence grise. De meetings en plateaux de télévision, Arnaud écrit même les discours de Marion Maréchal-Le Pen, en étant payé par Bruxelles. Emploi fictif ? Marion Maréchal-Le Pen s'en défend : "Je vous dis qu'en l'état actuel des choses, il n'y a rien. Il n'est pas payé par Bruxelles. Il travaille à mi-temps."

La réponse du Parlement européen

Le Front national a même fourni à Complément d'enquête, comme preuves, les fiches de paye et le contrat de travail d'Arnaud. Mais le Parlement européen, pourtant discret, n'a pas tardé à répondre : "Ce contrat est un faux. Cette personne n'est pas à temps partiel, elle est payée à temps complet par Bruxelles."

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour abus de confiance. Mais Marion Maréchal-Le Pen n'entend pas laisser les "affaires" freiner son ascension. Au Front national, sa popularité est telle qu'elle pourrait faire de l'ombre à sa tante, Marine Le Pen.

(ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)