Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Une ville rachète les machines d'entreprises liquidées pour sauver des emplois

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2 - Margaux Manière et Dominique Bonnet
Article rédigé par
France Télévisions

La ville et la communauté de communes de Bar-sur-Aube ont acquis une partie des actifs de quatre sociétés. Une centaine d'emplois pourraient être sauvés.

L'initiative devrait permettre de sauver 110 emplois dans le secteur sinistré de la fabrication de meubles. Le tribunal de commerce de Meaux a autorisé, lundi 22 avril, le rachat par la communauté de communes de Bar-sur-Aube (Aube) des actifs de sociétés liquidées du groupe Cauval Industries.

La ville et la communauté de communes se sont portées acquéreuses pour la somme de 100 000 euros d'une partie des machines de quatre sociétés de Cauval Industries dont les liquidations judiciaires avaient été prononcées.

"On a établi un crédit-bail de 5 ans avec le vice-PDG de Cauval Industries qui s'est engagé à maintenir près de 110 emplois sur le site de Bar-sur-Aube dédié à la fabrication de canapés principalement haut de gamme", a expliqué René Gaudot, le maire PRG de la ville. "C'est un montage inédit mais il nous permet de limiter la catastrophe et de conserver l'activité et des emplois", a poursuivi le maire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.