Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Assurances-vie : l'arnaque juteuse sur la clause bénéficiaire

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Delphine Kluzek / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Cette année, des dizaines de milliers de contrats n'ont pas été réclamés par leurs bénéficiaires. Le magazine de France 2 "Envoyé spécial", diffusé jeudi à 20h45, enquête sur le trésor caché des assurances-vie.

L'assurance-vie est le placement préféré des Français : 60% d'entre eux choisissent cette option pour épargner. Pourtant, cette année, des dizaines de milliers de contrats n'ont pas été réclamés par leurs bénéficiaires. Un magot qui prospère dans les coffres des assureurs. Le magazine de France 2 "Envoyé spécial" diffuse, jeudi 30 mai à 20h45, une enquête sur le trésor caché des assurances-vie, qui pourrait représenter jusqu'à 5 milliards d'euros.

Pourquoi tant de bénéficiaires ignorent-ils leur bonne fortune ? Que devient cet argent oublié ? Si les bénéficiaires ne font pas eux-mêmes la démarche de réclamer leur dû, les assurances se contentent d'envoyer un courrier, pas forcément à la bonne adresse, faute de précision dans la "clause bénéficiaire". Cette clause est essentielle pour désigner la personne à qui l'assuré va léguer son capital en cas de décès.

Dans cette séquence filmée en caméra cachée, la journaliste Delphine Kluzek s'est vue proposer des contrats d'assurances-vie avec des clauses bénéficiaires souvent incomplètes ou truffées d'anomalies. Certaines vous permettent par exemple de léguer votre argent à votre conjoint, vos enfants, ou à défaut... votre chat ou votre chien. La pratique est pourtant totalement illégale : un chat ou un chien n'a aucune chance d'hériter un jour de son maître.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.