Cet article date de plus de six ans.

Vacances : quand la police des bains veillait à Saint-Jean-de-Monts

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vacances : quand la police des bains veillait à Saint-Jean-de-Monts
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Au début du siècle, il existait une police des bains chargée de surveiller que les maillots étaient conformes aux règles. Aujourd'hui, c'est chacun son style.

Short de bain, bikini, maillot de bain une pièce... Mais que fait la police des bains ? Aujourd'hui, plus rien. On s'habille comme on veut sur la plage et, surtout, cette fameuse police n'existe plus. Mais pendant des années, les gardes champêtres ont eu l'œil sur les baigneurs. À Saint-Jean-de-Monts (Vendée), par exemple, ça ne rigolait pas dans les années 1850 comme le prouve cet arrêté municipal : "les hommes devront être séparés des femmes".

Développement du tourisme balnéaire

La séparation homme-femme a disparu, mais les dress codes, eux, sont restés très longtemps très stricts avec ce précepte : "cacher ce genou que je ne saurais voir". S'exposer tout court ne se fait donc pas et au soleil encore moins, question de standing à l'époque. Après 1945, le tourisme balnéaire se développe et les arrêtés municipaux sont supprimés. Les nouveaux maillots, bikinis et même monokinis, ont raison de la police des bains bien clémente finalement car, en un siècle, elle n'a dressé en France quasiment aucun procès-verbal pour atteinte aux bonnes moeurs de la plage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.