Une hôtesse de l'air parricide retrouvée dans les bois

Recherchée par la police pour le meurtre de son père dans l'Aveyron, elle a avoué son crime. 

Recherches autour de la maison de l\'antiquaire retrouvé mort chez lui à Espalion (Aveyron), le 4 février 2013. 
Recherches autour de la maison de l'antiquaire retrouvé mort chez lui à Espalion (Aveyron), le 4 février 2013.  (MAXPPP)

"Je le détestais depuis toute petite." C'est par ces mots qu'une hôtesse de l'air a reconnu, mercredi 13 février, avoir tué son père antiquaire à Espalion (Aveyron). Cette femme de 47 ans était recherchée depuis dix jours par la police. Elle a été retrouvée en état d'hypothermie dans les bois, à 500 mètres des lieux du crime.

Selon nos confrères de France 3 Midi-Pyrénées, elle y était vraisemblablement cachée depuis le début. Le corps de son père, 73 ans, avait été retrouvé à son domicile lundi 4 février. Il avait été tué d'une balle et de sept coups de couteau.

Une expertise psychiatrique ordonnée

Sa fille avait disparu de la circulation, après avoir laissé des messages désespérés à ses proches. Son téléphone portable avait été retrouvé au domicile du père et son véhicule à Rodez. Plus aucun mouvement n'avait été enregistré sur ses comptes bancaires depuis sa disparition.

Le parquet de Rodez a ordonné une expertise psychiatrique. Selon Midi Libre, une probable mise en examen pour assassinat devrait être prononcée par le pôle criminel de Montpellier.