Une grève provoque toujours des perturbations dans les aéroports

En ce week-end de départ en vacance, la grève des agents de sûreté entraine toujours retards et annulations dans les aéroports, notamment à Roissy et à Lyon.

Des milliers de passagers en attente d\'un vol, à l\'aéroport de Lyon (Rhône), le 16 décembre 2011.
Des milliers de passagers en attente d'un vol, à l'aéroport de Lyon (Rhône), le 16 décembre 2011. (PHILIPPE MERLE / AFP)

En plus des intempéries de la tempête Joachim, les vacanciers doivent faire face depuis le vendredi 16 décembre à une grève lancée par les syndicats des entreprises de sûreté aéroportuaires . Ces agents, qui assurent le contrôle des passagers aux portiques avant l'embarquement, demandent des revalorisations de salaires et de meilleures conditions de travail.

Leur mobilisation a engendrés des perturbations plus ou moins importantes selon les aéroports. Le mouvement devrait de poursuivre samedi, notamment à Roissy et à Lyon. FTVi livre le détail des perturbations constatées le vendredi 16 décembre :

A l'aéroport de Roissy, dans le terminal 2S, de longues files d'attente ont commencé à se former dans la matinée. Une trentaine d'agents de sûreté ont manifesté, en agitant des drapeaux syndicaux. Aéroports de Paris a compté environ 40 % d'agents grévistes dans ce terminal, affirmant toutefois que ce mouvement n'avait pas d'incidence sur les vols. Il conseille toutefois aux voyageurs de prendre de l'avance sur leur heure d'arrivée à l'aéroport, y compris pour la journée de samedi.

A Orly, un porte-parole de l'aéroport assure qu'il n'y a aucun retard dû au mouvement de grève du personnel de sûreté. Il affirme également qu'il n'y aura pas de désagréments causés par la météo. Selon lui, "le coup de vent est passé, et on va vers une accalmie."

A Lyon, en raison de la grève, alors que 15 000 voyageurs devaient transité par l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, seuls une cinquantaine de vols sur les 181 programmés ont pu décoller. Les agents de sûreté et la direction n'auraient pas réussi à négocier un accord. Du coup,selon Le Progrès, citant un syndicaliste local, la grève est reconduite à Lyon pour la journée de samedi, et peut-être même jusqu'à lundi. 

A Toulouse, les grévistes sont "de vingt à trente", a indiqué un porte-parole de l'aéroport à FTVi. L'aéroport conseille aux voyageurs d'anticiper leur arrivée sur place, "au moins 60 minutes avant" l'heure à laquelle ils pensaient venir car "des difficultés d'accès sont à prévoir pour le passage aux portiques sûreté".

A Nantes, l'aéroport fonctionne normalement après qu'Air France ait décidé, en raison de la tempête, d'annuler ses neuf vols qui devaient y atterrir après 20h45 jeudi, ainsi que les onze qui devaient décoller vendredi matin avant 7h45.

A Brest, quelques vols ont également été perturbés dans la soirée de jeudi.