Une école de sirènes ouvre ses portes à Marseille

C'est un rêve pour beaucoup de petites filles. En réalité, l'activité est beaucoup plus sportive que ce qu'il n'y paraît.

France 3

Lundi 8 juin, les journalistes de France 3 ont suivi un cours d'initiation dans l'école de sirènes de Marseille. Une fois la queue en écailles revêtue, il faut apprendre à se mouvoir. Et la technique de l'ondulation est difficile à acquérir. "C'est bien, on a l'impression d'être libre sous l'eau et de faire ce qu'on veut, c'est vraiment génial", témoigne une nageuse au micro de France 3. "On se sent comme dans 'La petite sirène'", ajoute une autre.

Une pratique très sportive

Le programme d'un cours : fluidité des déplacements, drainage, tonification du corps. Être une sirène demande de faire des efforts. Problème, les humaines manquent un peu d'oxygène. Le "body sirène" est une nouvelle discipline qui s'ancre dans les fondements du Pilates. "Cela va faire travailler toute la ceinture abdominale, le dos, les fessiers et les cuisses", explique Julia Sardella, professeure de "mermaiding". Il est possible de commencer à partir de huit ans.

Le JT
Les autres sujets du JT