Trois règlements de comptes en une semaine autour de Marseille

Un corps calciné a été découvert samedi à une trentaine de kilomètres de Marseille. La police soupçonne un nouveau règlement de comptes.

Enquête à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), sur un terrain de motocross où a été découvert un corps calciné samedi 5 mai.
Enquête à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), sur un terrain de motocross où a été découvert un corps calciné samedi 5 mai. (GERARD JULIEN / AFP)

La série noire continue dans les Bouches-du-Rhône. Un nouveau corps en partie calciné a été découvert samedi 5 mai à Châteauneuf-les-Martigues, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Marseille, d'après une source proche de l'enquête. La police soupçonne un nouveau règlement de comptes, le troisième en moins d'une semaine.

Trois meurtres en une semaine

Un corps non identifié "partiellement calciné" a été découvert samedi matin à Châteauneuf-les-Martigues, sur un terrain de motocross jouxtant l'autoroute A55. C'est le gardien du terrain qui a fait la découverte et appelé les secours peu après 8 heures, ont précisé les pompiers. Une enquête criminelle a été ouverte.

Lundi dernier déjà, un garde-forestier avait découvert un cadavre à moitié carbonisé sur la commune voisine de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône). Il s'agit d'un homme de 39 ans, demeurant à Chambéry et qui, selon le Dauphiné Libéré, était propriétaire de deux bars dans le centre-ville. Il a été abattu d'une balle dans la tête et transporté dans une zone boisée. Un homme, connu de la victime, a été mis en examen et placé en détention provisoire, vendredi soir, selon le procureur de la République de Chambéry.

Mardi, un règlement de compte à la Kalachnikov a également fait un mort dans les quartiers nord de Marseille. L'homme né en 1983 et originaire de la cité des Micocouliers, dans le 14e arrondissement de Marseille circulait en voiture quand il a été abattu de quatre balles dans la tête. Il était connu pour des vols de véhicules, des violences et pour trafic de stupéfiants, selon une source judiciaire, ce que le parquet de Marseille n'a pas souhaité confirmer.

France 2 - Julie Beckrich et Christophe La Rocca

Au moins 10 morts depuis début 2012

Au total, plus d'une dizaine de règlements de comptes ont été enregistrés dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année. Une vingtaine de règlements de comptes ont été recensés en 2011 dans le département, faisant 16 morts, dont 15 à Marseille. La grande majorité est liée au trafic de drogue dans les quartiers sensibles de la ville.

Benoît Zagdoun / France 2 - Marie Forestier et Jean-Marie Lequertier