Trois petites histoires autour de la rentrée

FTVi vous raconte trois anecdotes qui ont marqué la journée de mardi.

La rentrée 2012 ne s\'est pas bien passée pour tout le monde.
La rentrée 2012 ne s'est pas bien passée pour tout le monde. (THE WASHINGTON POST / GETTY IMAGES)

RENTREE - Plus de 12 millions d'élèves, de la maternelle au lycée, ont fait leur retour en classe mardi 4 septembre. Quelques nouveautés comme l'allongement des vacances de la Toussaint ou la réforme du lycée en terminale, ont marqué cette rentrée, mais aussi des anecdotes insolites. FTVi vous en raconte trois.

1Le prof de techno est devenu "madame" pendant l'été

"Bonnes vacances Monsieur !" "Bonjour Madame !" Parti en congés avec son identité d'homme, un enseignant du lycée Saint-Stanislas de Nantes (Loire-Atlantique) a effectué sa rentrée sous sa nouvelle identité de femme. La direction de l'enseignement catholique a confirmé l'information, révélée par le quotidien Presse Océan.

Ce professeur de technologie et sciences industrielles, âgé d'une quarantaine d'années, est déjà revenu dans l'établissement lundi pour sa pré-rentrée, avec sa nouvelle apparence et un prénom féminin. Il doit subir une intervention chirurgicale dans les prochains mois, pour changer totalement de sexe. L'enseignant "nous avait prévenus de son choix l'année dernière", explique Didier Groleau, adjoint au directeur diocésain de l'enseignement catholique de Loire-Atlantique. 

Ce n'est pas la première fois qu'un professeur change de sexe en Loire-Atlantique. Un enseignant de physique avait lui aussi sauté le pas en septembre 2010, dans le collège-lycée privé Saint-Dominique de Saint-Herblain. Didier Groleau précise que depuis, "tout se passe tout à fait normalement sans le moindre problème".

2Leur vol a 36 heures de retard, ils ratent leur rentrée

Ils devaient quitter Djerba (Tunisie) dimanche à 18h30 et atterrir à Nantes (Loire-Atlantique) à 22h15 le soir-même. Mais les quatre-vingt-sept passagers - dont une trentaine d'enfants - d'un avion de la compagnie Tunisair Express, exploité par Sevenair, sont finalement arrivés à 4h30 mardi matin, après de nombreux départs repoussés. Ils n'ont cessé d'être ballottés entre la compagnie, l'affréteur et les autorités locales. L'information, donnée par RTL, a été confirmée à l'Agence France-Presse par l'aéroport de Nantes-Atlantique.

"On a dû contacter le consulat de France là-bas pour qu'il nous aide, ce qu'il a fait", a expliqué à l'AFP une passagère, Lenaick Dorange, mère de trois enfant. "Pour finir, (...) on a tous décidé de faire un sit-in sur le tarmac avec les enfants. (...) Finalement, on a décollé vers 1 heure du matin." Certains enfants ont donc raté leur rentrée scolaire. "La plupart des enfants étaient bien trop épuisés pour rentrer à l'école", a-t-elle précisé.

3Un village connaît sa première rentrée depuis 33 ans

La porte de la classe n'avait pas été ouverte depuis 1979. Un village d'Ille-et-Vilaine peuplé de 425 habitants, Saint-Ganton, a connu mardi sa première rentrée scolaire depuis 33 ans. Les 66 élèves de l'établissement ont été accueillis dans trois classes, de la maternelle à l'élémentaire.

La progression démographique régulière que connaît depuis quelques années le village, après plusieurs décennies d'exode rural, a contribué à convaincre le rectorat de Rennes d'ouvrir des classes, a indiqué à l'AFP le maire du village, Bernard Gefflot.

Des parents et des employés communaux ont bénévolement participé durant plusieurs mois au chantier de construction du bâtiment, élaboré avec des éco-matériaux.