Thierry Dufresne à la rescousse des abeilles

En mai dernier, le gouvernement a lancé un grand plan pour protéger les abeilles. Mais sur le terrain, certains se mobilisent pour trouver des solutions pragmatiques. 

FRANCE 3

Au cœur du massif de la Sainte-Baume, qui s'étend sur les départements des Bouches-du-Rhône et du Var, une équipe de France 3 est partie à la rencontre de Thierry Dufresne. Il y a cinq ans cet ancien patron, qui a travaillé dans de grandes maisons du luxe et de la mode, ne connaissait rien à l'apiculture. Aujourd'hui, il s'est lancé un défi : sauver les abeilles, ou du moins y contribuer. Pour ce faire, il a créé l'Observatoire français d'apidologie, qui vise à multiplier le nombre de ruches et d'apiculteurs en France.

Urgence

Sauver les abeilles, il y a urgence. Thierry Dufresne en a pris conscience en rencontrant des apiculteurs comme Jean-Marc, en plein désarroi. Cet hiver, il a perdu 30% de son cheptel. En cause, les pesticides, mais aussi deux redoutables prédateurs : un acarien, le varroa, et le frelon asiatique.

À l’âge où certains songent à la retraite, Thierry Dufresne veut être utile à la planète. Lui qui a dirigé quelques fleurons du luxe, comme Christian Lacroix, a mis sur pied un plan de bataille : il entend contribuer à créer des abeilles plus résistantes. Et quand il n'est pas sur le terrain, Thierry Dufresne revêt son ancien costume de patron à la recherche de fonds privés pour financer les recherches.

Le JT
Les autres sujets du JT
Julien Orain, apiculteur, rassemble des abeilles retrouvées mortes près des ruches de son exploitation, le 9 juin 2009, à Campbon (Loire-Atlantique).
Julien Orain, apiculteur, rassemble des abeilles retrouvées mortes près des ruches de son exploitation, le 9 juin 2009, à Campbon (Loire-Atlantique). (FRANK PERRY / AFP)