Cet article date de plus de douze ans.

Sécu : un trou de 30,6 milliards annoncé en 2010

Après 23,5 milliards prévus en 2009, le déficit de la Sécu dépassera 30 milliards d'euros en 2010
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Après 23,5 milliards prévus en 2009, le déficit de la Sécu dépassera 30 milliards d'euros en 2010Après 23,5 milliards prévus en 2009, le déficit de la Sécu dépassera 30 milliards d'euros en 2010

Ce déséquilibre financier est à rapporter à des dépenses globales de plus de 300 milliards d'euros toutes branches confondues (maladie, retraite, famille, accidents du travail).

Ce sont essentiellement les patients qui devront tenter de combler le trou de la branche la plus déficitaire, l'assurance maladie, à hauteur de 3 milliards.

Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre "sous le poids de la crise" 30,6 milliards d'euros en 2010, contre 33,6 milliards si aucune mesure n'avait été prise prise, a indiqué jeudi le ministre du Budget Eric Woerth, en présentant le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale.

Parmi les mesures annoncées :
. le forfait hospitalier, qui représente la participation des patients aux frais hôteliers de l'hôpital, passera de 16 euros à 18 euros.

. Déremboursement : une centaine de médicaments devraient voir leur remboursement par la Sécurité sociale baisser de 35% à 15%. C'est le cas d'un antibiotique local (Flammazine), une crème antivirale (Zovirax crème), un désinfectant (Hexomédine), un anti-acnéique local (Eryfluid), un décontractant musculaire (Coltramyl), un anti-inflammatoire (Nifluril crème) et un tranquillisant (Equanil)

. contrôle accru des arrêts de travail : une personne dont les indemnités journalières (IJ) auront été suspendues pour "arrêt injustifié" ne pourra obtenir "automatiquement" ses indemnités pour un autre arrêt juste après, a annoncé Eric Woerth.

"En 2010, nous allons lutter contre les arrêts successifs de travail injustifiés: une personne ayant fait l'objet d'une suspension d'IJ pour arrêt injustifié ne pourra avoir automatiquement ses IJ, si elle se fait immédiatement prescrire un arrêt de travail: il faudra obligatoirement un accord préalable de la Caisse (d'assurance-maladie)", selon le texte de son discours.

. Pour "accélérer" la lutte contre les arrêts de travail injustifiés", "encore beaucoup trop nombreux (13% selon la CNAM pour les arrêts courts)" avec des IJ qui "augmentent (+5,8 % en 2008; +6,6 % sur les cinq premiers mois de l'année 2009)", Eric Woerth a aussi annoncé que "la 'contre-visite' de l'employeur, que nous avons expérimentée" allait "être généralisée. "Concrètement, la Caisse sera obligée de tenir compte de l'avis du médecin mandaté par l'entreprise. Elle aura le choix entre effectuer un nouveau contrôle ou suspendre immédiatement le versement des IJ"

. les invalides capables de poursuivre une activité pourront désormais toucher leur pension jusqu'à l'âge de 65 ans, au lieu de 60

. "dans le champ des accidents du travail", "un système de 'bonus-malus' simplifiera "les mécanismes de majoration de cotisation qui existent en cas de risque avéré ou récurrent : c'est le malus. D'autre part, il crée une nouvelle incitation financière pour les entreprises qui réalisent des investissements de prévention : c'est le bonus", selon Xavier Darcos.

. l'exonération de prélèvements sociaux, dont bénéficiaient jusqu'à présent certains contrats d'assurance vie en cas de décès du bénéficiaire, sera "remise en cause".

. les prélèvements sur les retraites chapeaux des dirigeants d'entreprise seront doublés, "dans un esprit de normalisation et de moralisation de ce dispositif", selon les ministres Woerth (Budget) et Darcos (Travail).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.