Cet article date de plus de neuf ans.

Sarkozy candidat, ça se précise

Dans "Le Figaro Magazine" à paraître samedi, le chef de l'Etat évoque l'organisation de deux référendums. Avant ou après la présidentielle, pour laquelle il n'est toujours pas candidat ? Depuis quelques jours, les rumeurs vont bon train sur le coup d'envoi de sa campagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée du 29 janvier 2012. (LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP)

"Mes valeurs pour la France." C'est le titre de la longue interview accordée par Nicolas Sarkozy au Figaro Magazine, à paraître samedi 11 février. Le chef de l'Etat, qui n'est toujours pas officiellement candidat à la présidentielle, y annonce notamment, selon RTL et Le Monde, son intention d'organiser deux référendums sur des questions de société. L'un porterait sur la réforme de l'assurance chômage ; l'autre aborderait la question des droits des étrangers ou le financement de la sécurité sociale.

Une interview de pré-campagne ? A moins de 80 jours du premier tour, prévu le 22 avril, les rumeurs vont bon train sur l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy. 

• Quand ?

Europe 1 évoque une annonce "dans les 15 jours, avant le 25 février". "Une rumeur insistante fait même état de la date du 16 février", ajoute le site. Car il ne faut pas oublier que la date limite de dépôt des 500 parrainages nécessaires pour être candidat à la présidentielle est fixée au 16 mars. Soit un mois avant cette date avancée, donc. "Je ne serai pas étonné qu'il se lance dès la semaine prochaine", confiait mercredi un parlementaire UMP à Libération.

Mais pour Les Echos, le délai semble trop court "pour boucler le dispositif logistique". La date la "plus sérieusement envisagée" est le 20 février, indique le journal jeudi.

• Où ?

Après le succès du premier meeting de François Hollande au Bourget le 22 janvier, l'UMP va devoir frapper fort. Des lieux comme Bercy ou le Stade de France sont évoqués pour le coup d'envoi de la campagne de Nicolas Sarkozy. Hypothèses aussitôt balayées par l'UMP, relate Libération. "Trois salles auraient été réservées le même jour, dans trois lieux différents, afin que le candidat puisse faire son choix", indique le quotidien. Dans Les Echos, on se fait plus précis : "Un dimanche, en région parisienne, le 18 ou le 25 [mars] (...) à la porte de Versailles, comme en 2007, ou à Villepinte."

Mais le premier meeting aura probablement lieu dans "une ville où la mobilisation militante est la plus forte : Marseille, assure le quotidien économique, où 10 000 personnes seront espérées au parc Chanot". Une information confirmée par Le Parisien et France Info, qui annoncent que l'UMP a bien réservé cette salle de la cité phocéenne située à quelques mètres du stade Vélodrome pour le 19 et/ou le 23 février prochain. 

• Sur quoi ?

Dans Le Figaro Magazine, dont la une figure déjà dans tous les kiosques, le chef de l'Etat revient sur les trois valeurs qu'il avait mises en avant en 2007, à savoir "le travail, l'autorité et la responsabilité". Nicolas Sarkozy aurait-il donné une interview de candidat ?

Après le volet économie abordé lors de son interview télévisée du 29 janvier, il évoque cette fois, à travers les deux référendums qu'il souhaite mettre en place, des questions de société : chômage et sécurité sociale ou droits des étrangers.

Sur le chômage, s'inspirant du modèle allemand, le président s'interroge : "Les chômeurs ont-ils le droit de refuser une formation ou un emploi ?", rapporte Le Monde. Au sujet des droits des étrangers, "l'idée serait de confier cette tâche à la justice administrative pour faciliter les expulsions". Et sur la tenue de ces consultations ? Avant ou après l'élection ? Aucun calendrier sur l'organisation n'est précisé.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.