Les dix gardes du corps de Sarkozy coûteront 700 000 euros par an

Selon "Paris Match", jamais un ancien chef d'Etat n'a été autant protégé. Les officiers de police auront aussi pour mission de veiller sur la famille de l'ex-président. 

Nicolas Sarkozy a obtenu une garde rapprochée de dix officiers de sécurité.
Nicolas Sarkozy a obtenu une garde rapprochée de dix officiers de sécurité. (TOM MERTON / OJO IMAGES / GETTY IMAGES)

Il a quitté l'Elysée, mais il continue de susciter la polémique. D'après Paris Match lundi 11 juin, Nicolas Sarkozy "a demandé et obtenu que dix officiers de police soient désormais affectés à sa protection ainsi qu'à celle de sa famille". Ce sont de "vieilles connaissances de Nicolas Sarkozy, puisqu’ils faisaient partie du GSPR (Groupement pour la sécurité du président de la République)" lorsqu’il était président.

Demander une protection n'a rien de surprenant. Chefs d'Etat, Premiers ministres et ministres de l'Intérieur y ont droit "à vie". Mais c'est leur nombre et leur prix qui intrigue. La Cour des comptes avait pointé les abus du service de protection des personnalités. Or, un seul garde du corps coûterait de l'ordre de 70 000 euros par an (71 879 euros, selon la Cour). En employer dix reviendrait à plus de 700 000 euros, donc.

Qu'en est-il des anciens chefs d'Etat ?

D'après Paris Match, toujours, "Valéry Giscard d’Estaing bénéficie encore de deux officiers de sécurité, Jacques Chirac en compterait six, sans oublier un autre affecté à la protection de son épouse, Bernadette".

Contactée par l'hebdomadaire, Véronique Waché, l’attachée de presse de Nicolas Sarkozy, assure que "ce dispositif n'a rien d’exceptionnel. Tout ça a été vu avec le ministère de l'intérieur. Par ailleurs, il y a deux chauffeurs parmi ces dix policiers". Cette protection pléthorique pourrait encore s'expliquer par le fait que l'ex-chef de l'Etat a déjà subi des agressions et des menaces.