Cet article date de plus de dix ans.

Sarkozy conseille à des jeunes responsables UMP de "foncer"

Il aurait refusé de prendre parti auprès des ces jeunes secrétaires nationaux dans le duel Copé-Fillon pour sa succession qui agite le parti.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy le 11 octobre 2012 à New-York (Etats-Unis) (BEHAR ANTHONY / SIPA)

POLITIQUE - Pour l'instant, il ne veut plus de responsabilités politiques. Mais Nicolas Sarkozy n'est jamais loin de la scène. Après avoir remis, lundi, l'Ordre national du Mérite  au directeur de cabinet de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux, Nicolas Sarkozy a reçu, mercredi 17 octobre, quelques responsables nationaux de l'UMP. 

Ces derniers ont eu droit à un coaching d'une heure dans les bureaux parisiens de l'ancien chef de l'Etat, rue de Miromesnil à Paris. "L'objectif était de lui présenter la Nouvelle donne et lui demander des conseils sur certains sujets", a expliqué Cécilia Durieu, porte-parole de ce collectif de jeunes secrétaires nationaux de l'UMP. 

"Ni Fillon ni Copé"

"Il nous a dit de ne jamais laisser dire à personne que nous étions trop jeunes. Lui-même a accédé à des responsabilités politiques jeune", a-t-elle expliqué à l'AFP à la sortie de cette réunion. Et d'ajouter : "Il nous a conseillé de foncer, de mettre des débats sur la table et de ne pas hésiter à être minoritaires sur certains sujets"

Selon les informations de 20minutes.fr, Nicolas Sarkozy aurait refusé de prendre part au duel qui oppose l'actuel secrétaire général de l'UMP à l'ancien Premier ministre pour la tête du parti. "Je ne suis ni pour Copé, ni pour Fillon. Tout le monde pense que je suis contre Fillon. Mais c’est oublier un peu vite qu’il a été mon Premier ministre pendant cinq ans", aurait-il déclaré à ses jeunes invités. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.