Cet article date de plus de cinq ans.

Santé : top départ pour la campagne d'information sur l'autisme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : top départ pour la campagne d'information sur l'autisme
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement veut informer et sensibiliser sur ce trouble mental mais aussi lutter contre l'exclusion qu'il engendre. En France, seuls 20% des enfants autistes sont scolarisés.

Informer, sensibiliser sur l'autisme et lutter contre l'exclusion que ce mal engendre. Ce sont les trois axes défendus par le gouvernement. Le ministère de la Santé a financé une campagne sur le sujet avec notamment un clip vidéo. "Le vrai changement, la vraie révolution, c'est aussi d'avoir un regard différent sur l'autisme. Les personnes avec autisme vivent avec leur autisme du début à la fin de leur vie donc ce n'est pas à eux de s'adapter à la société, mais à la société de s'adapter à eux", explique Ségolène Neuville, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion. 

Des mesures plus concrètes  

En France, 600 000 personnes sont autistes, dont 30 000 enfants. L'intégration à l'école, le dépistage, la prise en charge précoce sont loin d'être satisfaisantes. Informer le public, c'est bien, mais pas suffisamment. Les parents eux réclament des mesures concrètes comme un accompagnement plus important dans le rôle de parents, ou encore des éducateurs formés. Les plans autisme se succèdent, mais les choses n'avancent pas assez vite. Le clip vidéo du gouvernement sera diffusé pendant 15 jours sur petits et grands écrans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.