Rentrée scolaire : le pass sanitaire ne sera pas obligatoire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Rentrée scolaire : le pass sanitaire ne sera pas obligatoire
France 2
Article rédigé par
C. Vérove, R. Michelot, N. Salem, N. Lachaud - France 2
France Télévisions

La rentrée se fera cette année encore sous le signe du Covid-19. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, a précisé les contours du protocole sanitaire, dimanche 22 août. Le pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour les élèves ni les professeurs.

Plus que quelques jours avant une rentrée qui s'annonce presque ordinaire. Des écoles ouvertes à tous, sans pass sanitaire obligatoire, pour les élèves comme pour les enseignants. Les cours se feront en présentiel avec masque obligatoire, mais il faudra éviter le brassage. Les activités physiques seront autorisées, à l'exception des sports de contact. Des mesures insuffisantes pour un syndicat d'enseignants. "Les collèges et les lycées ne sont toujours pas équipés en capteur de CO2, et c'est très inquiétant de voir que cet équipement ne nous est toujours pas fourni", regrette Sophie Vénititay, secrétaire générale du SNES FSU. Elle juge "quasi impossible" d'éviter le brassage des élèves.

Les parents d'élèves divisés

En cas de contamination, la règle reste la même en primaire : fermeture de la classe dès le premier cas. Au collège et au lycée, les cas contacts vaccinés pourront rester en classe, les autres devront s'isoler pendant sept jours. Une différence de traitement qui divise les parents d'élèves. "Ce sont des mesures qui sont positives car elles ont l'avantage de ne pas pénaliser ceux qui ont fait le nécessaire", juge un père. Les parents ne seront néanmoins pas tenus de préciser si leurs enfants ont été vaccinés ou non. Pour accélérer le mouvement, les élèves âgés de 12 à 17 ans pourront se faire vacciner au sein de leur établissement ou à proximité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.