Vidéo Allocation de rentrée scolaire : ce n'est "pas notre esprit" que de contrôler son utilisation, dit Jean Castex

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Allocation de rentrée scolaire: "pas notre esprit" que de contrôler son utilisation, dit Castex
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'allocation de rentrée scolaire fait chaque année l'objet de polémiques, pourtant toujours démenties, quant à son utilisation par les familles qui en sont les bénéficiaires. 

Fin de la polémique... avant la rentrée prochaine ? Après que le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a provoqué un tollé en suggérant que l'allocation de rentrée scolaire était parfois destinée à l'achat d'"écrans plats", le Premier ministre, invité de l'émission "On est en direct" sur France 2, a balayé ces accusations récurrentes. 

"On ne va pas aller regarder s'ils [les allocataires] ont acheté du matériel scolaire avec d'autres revenus que cette allocation... C'est impossible à contrôler, ce n'est pas notre esprit", a déclaré Jean Castex, rappellant le sens de cette allocation qui, attribuée sous conditions de ressources, s'élève cette année à 370,31 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, 390,74 euros pour les enfants de 11 à 14 ans, et 404,28 euros pour les adolescents de 15 à 18 ans. 

"C'est une allocation utile"

L'allocation vise à aider "les familles – qui y ont droit, donc qui ont un revenu bas – à faire face aux échéances de la rentrée. (...) Comme elle porte le nom d'allocation de rentrée scolaire, tout le monde se dit spontanément que c'est peut-être pour acheter les cartables, les trousses et le matériel scolaire", a pointé Jean Castex. "L'objectif c'est de soutenir, c'est une mesure de pouvoir d'achat destinée à des familles pauvres ou dans le besoin. C'est une allocation utile", a-t-il insisté. 

Vendredi, le ministre de la Solidarité et de la Santé, Olivier Véran, avait également réagi à la déclaration de Jean-Michel Blanquer, se disant "pas choqué que des familles puissent utiliser l'allocation [de rentrée scolaire] pour payer une facture d'électricité qui traînait, pour prendre un peu plus d'essence pour partir le week-end". "Peut-être qu'il y a une partie de cet argent de l'allocation de rentrée scolaire qui ne sert pas qu'à acheter du matériel scolaire pour les enfants. Et alors ?" avait-il déclaré sur France Bleu

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rentrée scolaire 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.