Règlements de compte en série à Marseille : "De l'épicerie criminelle"

Charles Pelligrini, ex-patron de l'Office central de répression du banditisme, revient sur la lutte sanglante entre trafiquants pour le contrôle du marché de la drogue à Marseille et dans ses environs.

Benoît Zagdoun / France 2 - Marie Forestier et Jean-Marie Lequertier

Charles Pelligrini a dirigé l'OCRB, l'Office central de répression du banditisme. L'ancien commissaire divisionnaire revient sur la série de règlements de compte qui a déjà fait neuf morts et deux blessés dans Marseille et sa région depuis le début de l'année. "Ce sont des conflits purement économiques, liés à la conquête d'un territoire et d'un réseau de consommateur", explique-t-il, ajoutant que leur éradication "n'est pas pour demain".

Des policiers près du parking où un homme de 26 ans a été tué de plusieurs balles de kalachnikov, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 12 avril 2012.
Des policiers près du parking où un homme de 26 ans a été tué de plusieurs balles de kalachnikov, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 12 avril 2012. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)