Marseille : pas d'hommage à l'écrivain Charles Maurras, théoricien du "nationalisme intégral", au couvent des Dominicains

Ce colloque était à l’initiative des groupes d’extrême droite l’Action française Provence et Royalistes de Provence, rapporte franceinfo vendredi.

Charles Maurras au palais de justice de Lyon (Rhône), le 25 janvier 1945.
Charles Maurras au palais de justice de Lyon (Rhône), le 25 janvier 1945. (STRINGER / AFP)

Il n’y aura finalement pas d'hommage à Marseille (Bouches-du-Rhône) à Charles Maurras, écrivain d'extrême droite né il y a 150 ans à Martigues, a appris vendredi 20 avril franceinfo confirmant une information de Marsactu.

Le centre culturel rattaché au couvent des Dominicains a annulé un colloque consacré au théoricien nationaliste prévu samedi et qui était à l’initiative des groupes d’extrême droite l’Action française Provence et Royalistes de Provence. Le couvent aurait reçu des menaces de personnes qui souhaitaient perturber les messes.

Des voix contre

Les Jeunes socialistes des Bouches-du-Rhône et un collectif unitaire antifasciste de Marseille s'étaient élevés contre cet événement à l’honneur de l’écrivain. Des personnes attachées au couvent et à son rôle d’abri de résistants pendant la Seconde Guerre mondiale s'étaient aussi opposés à l’hommage.

Fin janvier, la ministre de la Culture Françoise Nyssen avait décidé d'effacer Charles Maurras du Livre des commémorations nationales 2018 après des protestations d'associations antiracistes.

Théoricien du "nationalisme intégral", condamné après la Seconde guerre mondiale pour son soutien au régime de Vichy, le nom de Maurras figurait sur le Livre des commémorations nationales 2018, imposant volume de plus de 300 pages, qui recense les dates marquantes de l'histoire de France dont l'année est l'occasion de se souvenir.