Pesticides : le combat d'une fille pour comprendre la mort de son père

La fille d'un viticulteur mort d'un cancer lié aux pesticides porte plainte contre X pour homicide involontaire.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Jusqu'en 2001, les viticulteurs français ont répandu sur leurs cépages de l'arsénite de sodium, un pesticide contenant de l'arsenic. Ce pesticide a été interdit par le ministère de l'Agriculture dès 1973, sauf dans les vignobles.

James-Bernard Murat est décédé d'un cancer des bronches en 2012, reconnu comme maladie professionnelle. Viticulteur girondin, il a utilisé quotidiennement, pendant plus de quarante ans, ce pesticide pour traiter ses vignes. Ce lundi 27 avril, sa fille porte plainte contre X pour homicide involontaire.

Épaulée par des associations

"Pourquoi il s'est passé plus de quarante ans avant qu'on en parle ? Moi, je cherche à comprendre depuis trois ans et maintenant, je veux des réponses. J'espère qu'un juge d'instruction sera nommé pour qu'il y ait des enquêtes poussées et pour que l'on fasse la lumière sur tout ça", explique Valérie Murat à France 3.

À ses côtés, des associations dénoncent l'utilisation des pesticides et leur risque sur la santé. Le juge d'instruction pourrait décider l'ouverture d'une enquête préliminaire dans les prochaines semaines, le combat de Valérie ne fait que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un fermier asperge de pesticides un champ le 24 juin 2014 à Vimy, près de Lens.
Un fermier asperge de pesticides un champ le 24 juin 2014 à Vimy, près de Lens. (DENIS CHARLET / AFP)