Logement : la ville des Sables-d'Olonne s'attaque aux résidences secondaires

Publié
Logement : La ville des Sables-d'Olonne s'attaque aux résidences secondaires
France 2
Article rédigé par
A.Guillé-Epée, J.Delage, J.Russeil - France 2
France Télévisions

C'est un phénomène que connaissent la plupart des villes touristiques : les volets fermés des résidences secondaires. Elles restent vides 10 mois sur 12 alors que les habitants à l'année ont du mal, eux, à trouver un logement. Certaines communes tentent d'y remédier ou d'en profiter en majorant de 60% la taxe d'habitation sur ces résidences secondaires.

Les Sables-d'Olonne (Vendée) est une ville de 200 000 habitants, seulement 45 000 à l'année. Hors saison, la cité balnéaire ressemble à une ville aux volets fermés. 40% des logements sont des résidences secondaires et il est difficile de se loger pour vivre ici. Le chantier naval de la ville est en pleine croissance d'activité et l'un des employés fait plus de 90 kilomètres par jour pour venir travailler. "Lorsque j'ai cherché un logement lors de mes deux années de recherche, on ne m'a proposé que quelques biens", raconte Pierre Girot qui est opérateur électricien au sein du chantier naval.

Augmentation de la taxe d'habitation jusqu'à 60%



Ce genre de situation peut être un frein à l'embauche pour certains patrons. "J'ai 200 employés et je dois en recruter une cinquantaine de plus. Si on ne peut pas obtenir de logement à l'année, cela va devenir de plus en plus difficile", raconte Gilles Wagner, le PDG de Privilèges Marine. Pour inciter les propriétaires de résidence secondaire à changer leur mode de location, les élus de la ville veulent augmenter la taxe d'habitation jusqu'à 60%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vendée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.