Nantes : l’enquête se poursuit après l'incendie de la cathédrale

Au lendemain de l'incendie de la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique), un homme a été placé en garde à vue samedi 18 juillet. Il est interrogé dimanche par la police dans le cadre de l’enquête pour incendie volontaire.

France 3

Réveil douloureux pour les Nantais dimanche 19 juillet. Certains d'entre eux, émus, sont venus se recueillir au pied de la cathédrale. Un hommage à l'édifice, touché en plein cœur par l'incendie. "Cela fait mal au cœur de voir notre cathédrale comme ça", explique une Nantaise. À quelques mètres de là, dans l'église voisine, une messe particulière est donnée pour les paroissiens. L'incendie est au cœur de l'homélie du prêtre.

Un homme interpellé

Les flammes se sont propagées dans la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul à 7h45 samedi matin. Les vitres de la façade volent en éclats. Les dégâts sont importants. Le grand orgue est entièrement calciné. Trois départs de feux ont été observés dans l'édifice, mais aucune trace d'effraction n'a été constatée. Une enquête pour incendie volontaire est ouverte. "On a appris l'interpellation et le placement d'un homme en garde à vue. Il s'agit d'un bénévole du diocèse chargé de fermer la cathédrale", précise dimanche midi la journaliste de France Télévisions, Caroline Ditte, depuis Nantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique), le 19 juillet 2020, au lendemain de l\'incendie qui a détruit son grand orgue.
La cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique), le 19 juillet 2020, au lendemain de l'incendie qui a détruit son grand orgue. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)