Cet article date de plus de neuf ans.

Paris. Un homme retrouvé momifié dans des habits de femme

Il se serait laissé mourir après le décès de sa mère en novembre dernier. Son corps doit être autopsié aujourd'hui.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Au 6, rue Pestalozzi, à Paris (5e), où a été retrouvé le corps d'un homme presque momifié, dans des vêtements de femme, le 28 août 2012. (YANN FOREIX / LE PARISIEN / MAXPPP)

FAITS DIVERS – Le cadavre d’un homme de 48 ans a été découvert fin août dans un appartement du 5e arrondissement de Paris. Fait rare, le corps a été retrouvé presqu’à l’état de momie, dans des vêtements de femme, explique Le Parisien/Aujourd'hui en France, qui a rapporté l’affaire samedi. Une autopsie doit préciser, lundi 3 septembre, les causes de sa mort.

Une relation fusionnelle entre la mère et son fils

Mardi 28 août en début de soirée, un habitant de l'immeuble appelle la police pour une odeur "bizarre provenant de l’appartement voisin". Une brigade locale arrive sur place et entre dans l’appartement. Surprise : "En ouvrant la porte, ils ont découvert un cadavre habillé de vêtements féminins totalement décomposé, explique un policier interrogé par le quotidien. A vue d’œil, la mort remontait à plusieurs mois." Pour les policiers et les pompiers appelés en renfort, l’affaire est entendue. Il s’agit de l’occupante des lieux.

Mais au cours d’une enquête de routine, les policiers apprennent que la locataire est morte huit mois auparavant, en novembre 2011. C’est la propriétaire de l’appartement qui leur apprend qu’une autre personne vivait là : son fils de 48 ans, handicapé mental. Entre lui et sa mère, la relation était fusionnelle. "Depuis vingt-cinq ans, jamais ils n'ont eu la moindre visite", explique une voisine, interrogée par Libération daté de lundi. Laquelle ajoute avoir déjà vu le fils habillé en femme, à leur domicile.

Une autopsie doit être menée lundi pour connaître les causes exactes de sa mort. La piste criminelle serait d'ores et déjà écartée. "Il semble que cet homme se soit laissé mourir dans cette tenue après le décès de sa mère, ne supportant pas sa disparition", avance la police.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.