Orange (France Télécom) a inauguré vendredi sur les Champs-Elysées à Paris sa nouvelle génération de cabine téléphonique

Ces cabines téléphoniques sont notamment équipées d'un écran tactile afin d'accéder à internet. Elles seront testées pendant 6 mois dans différents lieux de la capitaleLes coûts de communication téléphonique seront les mêmes qu'avec les anciennes cabines (49 centimes d'euros pour 3 minutes en local et national, 99 centimes d'euros vers les mobiles)

(© Orange)

Ces cabines téléphoniques sont notamment équipées d'un écran tactile afin d'accéder à internet. Elles seront testées pendant 6 mois dans différents lieux de la capitale

Les coûts de communication téléphonique seront les mêmes qu'avec les anciennes cabines (49 centimes d'euros pour 3 minutes en local et national, 99 centimes d'euros vers les mobiles)

Connexion gratuite pendant 10 minutes
Accolées à un panneau conçu par le groupe d'affichage JCDecaux, ces cabines nouvelle génération seront progressivement mises en service "dans les jours qui viennent" selon Orange, dans 12 lieux à Paris (Champs-Elysées, Tour Eiffel ou encore centres d'affaires).

Ces cabines équipées d'un écran tactile offriront la possibilité, pendant les six mois d'expérimentation, de surfer gratuitement sur une quinzaine de sites internet pendant 10 minutes. Ce service pourra être élargi par la suite et devenir payant à l'issue du test.

Elles seront susceptibles, à terme, d'équiper les principales villes françaises.

Si l'utilisation des cabines téléphoniques a sévèrement chuté depuis l'arrivée du téléphone mobile, elles restent encore très utiles selon Orange, qui a l'obligation légale d'en maintenir au moins 45.600 sur tout le territoire.

"On se rend compte que les gens qui utilisent des cabines aujourd'hui ont pour 99% d'entre elles déjà des mobiles", a expliqué à l'AFP Delphine Ernotte, directrice exécutive d'Orange France. "Mais ils se servent des cabines quand leurs mobiles sont déchargés, ou quand ils ont un problème avec leur téléphone", a-t-elle reconnu.

Un million d'utilisateurs utilisent une cabine téléphonique chaque année à Paris, et ils sont sept millions à le faire en France.