Orage de grêle : un coup dur pour les vignerons de l'Hérault

C'est un très violent orage accompagné de grêle qui a frappé hier, mercredi 17 août, autour de deux communes de l'Hérault. Les grêlons ont atteint jusqu'à six centimètres de diamètre. À quelques jours des vendanges, les viticulteurs du pic Saint-Loup ont perdu une grande partie de leurs récoltes.

France 3

Plus une feuille dans les vignes et des raisins déchiquetés par la violence des grêlons. Autour du pic Saint-Loup, l'orage n'a duré qu'une dizaine de minutes, mais il a dévasté la moitié du vignoble. Les professionnels sont anéantis.
"On sait qu'on a un métier où les risques sont là, mais quand ça nous arrive la veille des vendanges sur un millésime qui s'annonçait exceptionnel, c'est une catastrophe", commente Jean-Benoît Cavalier, du syndicat de l'AOC Languedoc.

Un épisode soudain et brutal

Il est 15h20 hier lorsqu'un violent orage s'abat autour de Montpellier (Hérault). Les grêlons sont plus gros qu'une balle de golf, certains atteignent même cinq centimètres de diamètre. Un épisode soudain et brutal qui s'explique par sa localisation. "Il y a au niveau des zones urbaines des zones qui sont beaucoup plus chaudes donc un différentiel de température entre le sol et le haut des nuages et c'est là qu'il y a une extrêmisation des phénomènes comme la grêle", explique Alix Roumagnac, Président de Predict. La grêle n'est généralement pas prise en compte par les assureurs. Les vignerons du pic Saint-Loup demandent donc que ce phénomène exceptionnel soit classé catastrophe naturelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Massiac, dans le Cantal, ce sont des grelons gros comme des oeufs qui sont tombés du ciel, le 22 juin 2014.
A Massiac, dans le Cantal, ce sont des grelons gros comme des oeufs qui sont tombés du ciel, le 22 juin 2014. (DR / FRANCE 3 AUVERGNE)