Découverte : Cerbère, village frontalier à la riche histoire

Cerbère (Pyrénées-Orientales), entre la France et l'Espagne, est un petit village portuaire où transitaient les marchandises espagnoles à l'époque du rail.

france 3

C'est une petite commune au bout de la France et à la frontière espagnole. Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales, est un village dont le destin a basculé avec l'arrivée du rail il y a 140 ans. L'écartement des rails français et espagnols ne fait pas la même taille. 23 centimètres de différence qui vont empêcher les trains espagnols chargés de marchandise de poursuivre leur route vers le Nord. Il faut donc tout transborder du wagon espagnol au français : amandes, minerais, vins, mais surtout des oranges, venues en vrac de la région de Valence. Une tâche pénible surtout réservée aux femmes.

Une plaque tournante du commerce mondial

Le transbordement occupe jusqu'à 800 personnes par jour. Cerbère devient alors une plaque tournante du commerce mondial. Les travailleurs s'y pressent. Ici, pas de chômage et beaucoup d'argent. L'hôtel du Belvédère, un paquebot de béton construit en 1932 en atteste. À l'époque, les commerçants fortunés s'y pressent. Les activités de transbordement ont cessé il y a 50 ans, mises à mal par le transport routier. Cerbère a perdu plus de la moitié de ses habitants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Découverte : Cerbère, village frontalier à la riche histoire
Découverte : Cerbère, village frontalier à la riche histoire (Découverte : Cerbère, village frontalier à la riche histoire)