Vie politique : épuisés, de nombreux élus démissionnent

Ces derniers mois, de nombreux élus ont démissionné, à force de se sentir épuisés. Et c'est à la campagne que le phénomène est le plus flagrant. Reportage en Charente.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ils ont l'impression de s'épuiser et de ne plus pouvoir faire face. De nombreux élus ont donc jeté l'éponge. À Epenède (Charente), petite commune de 220 habitants, Gérard Bouvart a démissionné de son mandat de maire, deux ans seulement après son élection. Dans son village, faute de moyens, il lui est impossible d'entreprendre des travaux, pas même la construction d'un trottoir par sécurité. "Ici vous n'avez plus de circulation pour aller à la salle des fêtes, pour les piétons, il n'y a rien. Depuis quelques années, et qu'il y a eu de gros travaux, et qu'on est endetté, on ne peut plus rien faire", dit-il.

Réponse de l'État : "Cela ne nous concerne pas"

Lassitude, manque de moyens, et pourtant une population vieillissante dont il faut s'occuper. Mais le maire en a eu marre des coups de fil incessants tard le soir à son domicile. À Vouzan, il n'y a plus de maire depuis le mois d'août. Jacqueline Lacroix a démissionné, épuisée par les querelles au sein du Conseil municipal, avec le sentiment d'être abandonnée. "Les services de l'État m'ont répondu : 'vous pouvez vous étriper, cela ne nous concerne pas. Nous on regarde si vous êtes dans la légalité", raconte-t-elle. "Et bien là on se prend une claque, on se sent seul". En Charente, une trentaine d'élus, maires et conseillers municipaux ont démissionné depuis 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vie politique : épuisés, de nombreux élus démissionnent
Vie politique : épuisés, de nombreux élus démissionnent (FRANCE 2)