La Rochelle : ses soubassements très fragilisés, la tour Saint-Nicolas fermée jusqu'à nouvel ordre

L'architecte en chef des Monuments historiques a constaté que "les soubassements avaient tendance à gonfler et les pierres à éclater".

La tour Saint-Nicolas (à droite) sur le port de La Rochelle, le 29 septembre 2014.
La tour Saint-Nicolas (à droite) sur le port de La Rochelle, le 29 septembre 2014. (MARIE-LAURENCE DALLE / FRANCE-BLEU LA ROCHELLE)

A La Rochelle en Charente-Maritime, le centre des monuments nationaux a annoncé vendredi 1er mars la fermeture de la tour Saint-Nicolas, qui fait partie des trois tours emblématiques de la ville, rapporte France Bleu La Rochelle. La mesure a été prise par précaution, car une récente inspection des soubassements a montré que ces derniers étaient sérieusement fragilisés.

L'architecte en chef des Monuments historiques Philippe Villeneuve s'est rendu sur place lundi et mercredi, et compare, au micro de France Bleu, le bâtiment à "une poutre qui aurait été perforée par des insectes xylophages" : "on a vu que les soubassements avaient tendance à gonfler et les pierres à éclater", a-t-il noté.

Le chantier présente deux difficultés principales : la tour se trouve à l'entrée du port, et les soubassements sont immergés. Il s'agira, indique l'architecte, d'injecter des mortiers spéciaux dans des vides pour consolider les bases.

La tour va aussi être mise sous vidéosurveillance "pour voir de quelle manière elle se comporte", détaille Philippe Villeneuve. On ignore pour le moment la durée du chantier.