Cet article date de plus de neuf ans.

Les usagers de la SNCF s'adaptent aux nouveaux horaires

Alors que 85 % des horaires sont modifiés depuis dimanche, l'avis des usagers est mitigé, entre résignation et indifférence.

 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des employés de la SNCF se tiennent à la disposition des usagers sur un quai de la gare du Nord à Paris, le 12 décembre 2011, dans le cadre du changement des horaires de trains sur l'ensemble du réseau. (ERIC PIERMONT / AFP)

"Nous n'avons noté aucune difficulté liée à la mise en place des nouveaux horaires", s'est félicité lundi 12 décembre Alain Garde, responsable du poste de commandement "nouveaux horaires" installé près de la gare de l'Est, à Paris. "Nous confirmons que l'outil de production est en place", a-t-il assuré alors que la SNCF vit une journée test pour sa nouvelle grille horaire.

A 8 heures, dans 3 029 gares françaises, 3 000 trains ont pris le départ, dont 2 500 Transiliens et TER. Ces modifications, qui touchent 85 % des horaires, sont dues notamment à la rénovation du réseau et à la mise en place du cadencement des trains. 

"Etre à l'heure, c'est tout"

"Les patrons n'ont rien à faire des changements d'horaire. Il faut que l'on soit à l'heure, c'est tout", note un usager interrogé au petit matin gare de Lyon. Parmi les quatre millions de passagers concernés par ces ajustements, la plupart se montrent résignés.

Environ 80 personnes mécontentes ont bloqué pendant une vingtaine de minutes un TGV Bordeaux-Paris en gare d'Angoulême (Charente). Ils ont protesté contre les changements d'horaires mais aussi contre la suppression de trois TGV desservant Angoulême. Parmi les manifestants se trouvaient des usagers, des élus et des syndicalistes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.