Incendie à Rouen : les deux immeubles effondrés contenaient de l'amiante

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Un incendie a consumé deux immeubles qui ont fini par s'effondrer, samedi 30 septembre, à Rouen (Seine-Maritime). Ils contenaient de l'amiante. Des analyses sont en cours, et leurs résultats devraient être connus mardi ou mercredi soir. -
Incendie à Rouen : les deux immeubles effondrés contenaient de l'amiante Un incendie a consumé deux immeubles qui ont fini par s'effondrer, samedi 30 septembre, à Rouen (Seine-Maritime). Ils contenaient de l'amiante. Des analyses sont en cours, et leurs résultats devraient être connus mardi ou mercredi soir. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Morand, A.Pol, H.Colosio, P.Cadinot, A.Boulet
France Télévisions
France 2
Un incendie a consumé deux immeubles qui ont fini par s'effondrer, samedi 30 septembre, à Rouen (Seine-Maritime). Ils contenaient de l'amiante. Des analyses sont en cours face au risque de pollution, et leurs résultats devraient être connus mardi ou mercredi soir.

De l'incendie qui a marqué Rouen (Seine-Maritime) durant le week-end du samedi 30 septembre, il ne reste qu'un amas d'acier encore fumant. Aucun blessé n'est à déplorer, mais à présent, c'est le risque de pollution qui préoccupe. Les immeubles contenaient de l'amiante. Si des analyses sont en cours, l'inquiétude reste vive chez les habitants, encore marqués par l'incendie de l'usine Lubrizol il y a quatre ans.

La cause de l'incendie n'est pas encore connue

Samedi, dans la soirée, le feu a consumé deux immeubles, sans que la cause ne soit encore connue. La structure d'acier et de verre a fini par céder, ravagée par les flammes visibles à des kilomètres. Ces bâtiments se situaient dans le quartier Saint-Julien, au sud de Rouen. Ils étaient désaffectés depuis 2018 et étaient voués à être démolis. Aucun seuil de dangerosité n'a été relevé dans l'air, mais le quartier reste bouclé par mesure de précaution. Les résultats des analyses devraient, quant à eux, être connus mardi ou mercredi soir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.