Migrants à Calais : un projet de mur qui divise

Le projet de construction d'un mur à Calais (Pas-de-Calais), financé par le Royaume-Uni, fait polémique.

France 3

Au pied de la rocade, les premières pelleteuses sont en action. Le chantier du mur de Calais (Pas-de-Calais) a démarré. Un projet officialisé seulement hier, mercredi 7 septembre, par l'immigration britannique et déjà, le mur fait polémique outre-Manche. Dans cette pétition, cette citoyenne britannique appelle à empêcher la construction d'un mur inutile, un premier mur frontière construit en Europe depuis le mur de Berlin, estime-t-elle. 

Empêcher les intrusions

Depuis l'annonce vendredi du démantèlement de la jungle par Bernanrd Cazeneuve, le projet de mur divise. L'objectif : stopper les tentatives d'intrusion ou de blocage, sécuriser les usagers de la route nationale. Ce mur anti-migrants de quatre mètres de haut devrait prolonger ces grillages barbelés. Le mur de Calais devrait être érigé d'ici la fin de l'année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants assis près de l\'A16, à Calais (Pas-de-Calais), le 23 juin 2015.
Des migrants assis près de l'A16, à Calais (Pas-de-Calais), le 23 juin 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)