Condamné à 20 ans de prison, Maurice Agnelet va se pourvoir en cassation

C'est ce qu'a annoncé son avocat, au lendemain de la condamnation de son client à 20 ans de prison pour le meurtre d'Agnès Le Roux. 

Maurice Agnelet est escorté par des policiers jusqu\'au palais de justice de Rennes, le 10 avril 2014, pour son procès pour le meurtre d\'Agnès Le Roux. 
Maurice Agnelet est escorté par des policiers jusqu'au palais de justice de Rennes, le 10 avril 2014, pour son procès pour le meurtre d'Agnès Le Roux.  (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Au lendemain de sa condamnation pour l'assassinat d'Agnès Le Roux, Maurice Agnelet a décidé de se pourvoir en cassation, a annoncé son avocat, Me François Saint-Pierre, samedi 12 avril. "C'est un vieil homme, n'importe quel souci de santé peut empirer" en prison, a-t-il commenté pour justifier le pourvoi de son client. 

"Sa décision est claire et déterminée. Il inscrit aujourd'hui même son pourvoi en cassation au greffe de la prison" de Rennes où il est détenu, a précisé l'avocat à la sortie de l'établissement pénitentiaire où il venait de s'entretenir avec son client.

FRANCE 3

Pas de liberté conditionnelle

Maurice Agnelet "conteste le verdict de condamnation", prononcé par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine. "La Cour de cassation va statuer dans un délai de 10 mois à peu près. Pendant ce temps-là, il restera incarcéré. C'est dire sa détermination (à) continuer son combat. Il proteste de son innocence", a ajouté son défenseur.

Après sept heures de délibération, la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine a condamné Maurice Agnelet à vingt ans de prison, vendredi en appel. L'ancien avocat de 76 ans a été reconnu coupable de l'assassinat de sa maîtresse, Agnès Le Roux, au terme d'un procès rocambolesque. Cette héritière d'un casino niçois a mystérieusement disparu en 1977. Son corps n'a jamais été retrouvé.