Marseille : la victoire d'un McDonald's

À Marseille (Bouches-du-Rhône), les salariés d'un McDonald's se sont mobilisés tout l'été pour empêcher la fermeture du restaurant. Le tribunal juge le repreneur non viable. Une victoire pour les employés.

La joie, les cris, les embrassades de toute une équipe. À Marseille (Bouches-du-Rhône), dans le quartier Saint-Barthélemy,  les 77 employés d'un McDonald's viennent d'apprendre que leur restaurant ne deviendra pas un fast-food asiatique halal. Le tribunal a jugé le repreneur non viable, c'était la conviction des salariés. Après un été de combat, l'émotion est grande pour les salariés. Pour Zohra, une salariée, "c'est une grande joie, c'est le travail, c'est l'avenir, c'est notre dignité".

Un McDonald's implanté depuis vingt-cinq ans

Les habitants sont également émus. Tout le quartier Saint-Barthélémy s'était mobilisé pour défendre son McDonald's implanté ici depuis vingt-cinq ans, mais déficitaire. Bien plus qu'un restaurant, ce McDonald's est le deuxième employeur de cette zone défavorisée. Un poumon économique et un lieu de socialisation. Mais le combat n'est pas fini. Il faut désormais trouver un repreneur sérieux. À cette heure-ci, le groupe McDonald's n'a toujours pas réagi à cette décision de justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un salarié regarde une chaîne d\'information en continu relayant le conflit social au McDonald\'s Saint-Barthélemy, le 9 août 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Un salarié regarde une chaîne d'information en continu relayant le conflit social au McDonald's Saint-Barthélemy, le 9 août 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (FABIEN MAGNENOU / FRANCEINFO)