Marie Dorin a décroché la première médaille française dans le sprint 7,5 km du biathlon

Cette épreuve a été remportée par la Slovaque Anastasia Kuzmina qui a créé la surprise en devançant l"Allemande Magdalena Neuner et, donc, Marie Dorin."C"est une belle course, j"avais déjà fait des 10/10 au tir mais j"étais vraiment bien à skis", a expliqué la Française de 23 ans après sa course.

Marie Dorin: la joie de la première médaillée
Marie Dorin: la joie de la première médaillée (France Télévisions)

Cette épreuve a été remportée par la Slovaque Anastasia Kuzmina qui a créé la surprise en devançant l"Allemande Magdalena Neuner et, donc, Marie Dorin.

"C"est une belle course, j"avais déjà fait des 10/10 au tir mais j"étais vraiment bien à skis", a expliqué la Française de 23 ans après sa course.

Elle pouvait difficilement contenir son émotion lors de la cérémonie de remise des médailles, sautant comme un cabri à l"approche du podium. La biathlète de Villard de Lans qui n"avait jusqu"alors obtenu qu"une 3e place en Coupe du monde lors de la poursuite de Khanty-Mansiysk, participait à ses premiers Jeux Olympiques. Dorin a ainsi terminé à 10 secondes et 9/10e de la championne Kuzmina.

Si la victoire de Kuzmina -sans le moindre succès en Coupe du monde- représente une surprise sur cette distance, celle de la jeune Française en a étonné plus d"un, y compris dans le camp tricolore. "C"est une surprise pour tout le monde, pour moi aussi. C"est un vrai bonheur, et j"espère qu"il y aura d"autres médailles", a déclaré la première médaillée française. au micro de France Télévisions.

Passée du ski de fond au biathlon, Dorin n'en est qu'à sa deuxième saison au plus haut niveau. Très attendues dans ce sprint, les Suédoises Helena Jonsson, en tête du classement mondial, et Anna Carin Olofsson, médaillée d"argent en 2006 ont terminé respectivement aux 12e et 20e place. Toutes deux ont peiné au tir. Même la championne du monde, l"Allemande Kati Wilhem, a connu quelques ratés en terminant en 30e position, avec trois pénalités.

Cette troisième place permet même à Dorin d"espérer une bonne performance dans la poursuite qui se dispute mardi, les temps étant conservés pour cette nouvelle épreuve. Surtout, cela met en confiance l"équipe de France, qui pourra envisager une nouvelle médaille dans la poursuite. Les autres Françaises n"ont pas démérité. Marie-Laure Brunet et Sandrine Bailly ont pris les 6e et 15e temps. Tous les espoirs sont donc permis.

Réaction de Marie Dorin (avec AFP) : "Cela fait bizarre. La première médaille, c"est trop bien. J"espère qu"il y en aura encore d"autres dans toutes les disciplines. Je n"étais pas attendue et c"est à moi que cela arrive. Je n"en reviens toujours pas, c"est fou. Comme je participe à mes premiers Jeux, je ne savais pas trop à quoi m"attendre au niveau de l"ambiance dans le Village, et tout ce qu"il y a autour. Pour la course, cela ne change pas. La piste, je la connaissais pour avoir déjà eu des courses ici, et depuis une semaine, je l"ai faite dans ma tête. Quant au tir, les cibles ne changent pas (...). J"ai beaucoup travaillé la vitesse de tir cette année, et cela a payé. Le tir est avant tout mental et comme je n"avais pas beaucoup de pression aujourd"hui, j"ai fait abstraction de tout".