Les ouvriers du bâtiment victimes de la chaleur

Les hautes températures ce 5 juin ne facilitent pas l'activité des ouvriers qui travaillent en extérieur, comme à Montpellier où France 3 s'est rendue ce matin.

FRANCE 3

À 10 heures vendredi 5 juin, le soleil cognait déjà à Montpellier. 30°C à l'ombre, un pic de chaleur difficile à supporter pour les ouvriers du BTP. Mais eux sont habitués à cette situation, ils la revivent chaque année. "Je me souviens sur un chantier, il fallait casser un gros mur, et c'est vrai que là je me sentais pas bien. (...) Dans ces cas-là, il faut prendre du sucre, et vraiment se reposer, parce que c'est là que l'accident peut arriver", explique Patrice Guellec, maçon au micro de France 3.

Tenir la cadence malgré la température

Mais pour l'instant, l'aménagement du temps de travail n'est pas à l'ordre du jour. Il faut respecter le calendrier et tenir la cadence pour terminer le gros œuvre à la fin du mois. Les salariés adaptent tout de même leurs efforts physiques à cette météo exceptionnelle. Beaucoup d'eau à disposition des ouvriers, et si besoin, commencer le travail plus tôt et rajouter quelques pauses pour ne pas subir trop de chaleur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier pic de chaleur est attendu sur la France, jeudi 17 juillet 2014.
Le premier pic de chaleur est attendu sur la France, jeudi 17 juillet 2014. (GETTY IMAGES)