Cet article date de plus de neuf ans.

Les forces de l'ordre enregistrent 38 blessés par jour

Le Figaro.fr a consulté le Bulletin quotidien de la Direction centrale de la sécurité publique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes recherchent des indices le 18 octobre 2012, sur le lieu où a été tué le major Daniel Brière par un chauffard, à La Grave-de-Peille (Alpes-Maritimes). (FRANCK FERNANDES / MAXPPP)

SOCIETE - Un gendarme tué mercredi par un chauffard, deux autres blessés par balles par un forcené samedi… Les violences à l'encontre des forces de l'ordre font l'actualité. Les agressions et accidents font 38 blessés par jour dans leurs rangs, selon une information publiée mardi 23 octobre par Le Figaro.fr.

"Les forces de l'ordre ont eu à déplorer pas moins de 10 331 blessés en service depuis le début de l'année dans leur engagement contre la délinquance et le crime quotidien. Soit en moyenne 38 victimes par jour !", calcule Le Figaro.fr, qui parle de "tendance lourde". "En 2011, quelque 11 257 policiers et 2 176 gendarmes ont été impliqués dans des agressions ou des accidents dans le cadre de leurs missions. Sept y ont perdu la vie", poursuit le site. Et de conclure : "Les opérations dites 'de routine' n'existent plus depuis des lustres." Depuis le début de l'année, le nombre de morts en service s'élève à six.

Face à ce constat, les consignes ont été adaptées. Les courses-poursuites, lorsqu'elles sont jugées trop dangereuses, sont limitées voire interrompues, précise le quotidien. Quant aux protections et aux moyens de défense non létaux (tonfa, bombes lacrymogènes…), ils sont sans cesse repensés, indique le ministère de l'Intérieur, cité par Le Figaro. "Le port du gilet pare-balles, jadis réservé aux seules unités d'élite, est devenu obligatoire dans tous les services", précise le quotidien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.