Cet article date de plus de dix ans.

Législatives : Rachida Dati et Bernard Debré s'affrontent sur internet

Les deux élus parisiens ont eu des échanges très vifs, lundi et mardi. La raison: Rachida Dati soutient une candidate dissidente de l'UMP contre Bernard Debré.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Rachida Dati, maire UMP du 7e arrondissement de Paris, et Bernard Debré, député UMP de Paris. (PIERRE VERDY / AFP)

La bataille des législatives bat sur plein sur le web, y compris au sein de l'UMP. La maire du 7e arrondissement, Rachida Dati, et le député de Paris Bernard Debré ont eu lundi 21 et mardi 22 mai un violent échange sur internet après que l'ancienne ministre eut appuyé avec force la candidature de Brigitte Kuster, suspendue de l'UMP. Cette élue, maire du 17e arrondissement de Paris, se présente contre Bernard Debré, candidat investi par le parti dans la 4e circonscription (à cheval sur les 16e et 17e arrondissements).

Rachida Dati a affiché son soutien à la candidate dissidente sur son compte Twitter, lundi soir. 


Selon l'ancienne garde des Sceaux, "Brigitte Kuster est une élue de terrain dont le mérite n'est pas dû à son nom mais à son travail". Une pique qui n'a pas échappé à Bernard Debré, petit-fils de Robert Debré, un des fondateurs de la pédiatrie moderne, fils de Michel Debré, ancien Premier ministre du général de Gaulle, et frère de Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel.

Un miroir de la rivalité entre Dati et Fillon

Sur son blog, Bernard Debré a répliqué de manière cinglante à l'eurodéputée : "Pendant au moins deux ans, tu as 'tapé' contre ton camp en injuriant le Premier ministre. Tu as choisi tes mots. Ils étaient tranchants, outranciers. Ils témoignaient d'une haine qui n'aurait jamais dû exister. Tu avais oublié que c'était ton Premier ministre. Tu avais oublié qu'il avait pendant plusieurs années supporté tes caprices."

Rachida Dati voit dans le cas Debré-Kuster un miroir de ses propres déboires avec François Fillon. L'ancien Premier ministre, qui soutient Bernard Debré, sera candidat aux législatives dans la circonscription qui recouvre une partie du 7e arrondissement, que Dati a longtemps visée avant de se retirer. Mais selon Bernard Debré, Rachida Dati "a été aussi désignée maire du 7e arrondissement par la grâce des puissants". Selon lui, elle a juste "envie de se servir pour cultiver sa notoriété".

La maire du 7e a clos l'échange avec plusieurs tweets, tout aussi cinglants. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.