Législatives : la gauche favorite, mais l'UMP devance le PS

Le Parti socialiste et le Parti radical de gauche totalisent 30% des voix, quand l'UMP obtient 32,5% des intentions de vote, d'après un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL, publié vendredi.

L\'UMP est en tête des intentions de vote, selon un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL, publié le 11 mai 2012.
L'UMP est en tête des intentions de vote, selon un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL, publié le 11 mai 2012. (PATRICK ESCUDERO / HEMIS / AFP)

La gauche est favorite aux élections législatives des 10 et 17 juin, mais l'UMP devance le PS selon un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL (document PDF) publié vendredi 11 mai. Le Parti socialiste et le Parti radical de gauche (PRG) totalisent 30% des voix, quand l'UMP obtient 32,5% des intentions de vote, d'après cette enquête.

Selon les sondages Ifop-Fiducial et CSA réalisés dimanche, le soir du second tour de la présidentielle, 31% des Français avaient l'intention de voter le 10 juin pour un candidat socialiste ou PRG contre 30% pour un candidat de l'UMP.

Au total, avec le PS, le PRG, Europe Ecologie-Les Verts, le Front de gauche et le NPA, la gauche est créditée de 45,5% des voix pour le premier tour des législatives, contre 49,5% pour la droite, dont 32,5% pour l'UMP et 16% pour le Front national, selon cette enquête. Le MoDem gagne un point à 5%. 1% des personnes interrogées se prononcent pour Debout la République, le parti de Nicolas Dupont-Aignan. 3% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intentions de vote.

Le FN crédité de 16% des intentions de vote

Le Front national cède un point, à 16%. "Ce score, s'il devait se confirmer, pourrait permettre au Front national de dépasser dans de nombreuses circonscriptions les 12,5% d'inscrits nécessaires pour se maintenir au second tour", souligne l'institut CSA.

La gauche avait totalisé 38% des voix aux législatives de 2007, 40% à celles de 2002, et 47% à celles de 1997. La droite, de son côté, avait recueilli 51% des voix en 2007, 56% en 2002 et 52% en 1997.

 

Sondage réalisé les 9 et 10 mai auprès d'un échantillon recruté par téléphone et interrogé par internet. Echantillon de 1 159 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus. Les intentions de vote sont établies auprès de 1 147 personnes inscrites sur les listes électorales avec la méthode des quotas.