Le Raid fête ses 30 ans

L'occasion pour France 2 de revenir sur l'histoire de cette unité d'élite.

FRANCE 2

En première ligne depuis 30 ans, le RAID est l'unité d'élite, le dernier rempart chargé des missions les plus difficiles. L'assaut contre Amedy Coulibaly en janvier dernier et la libération des otages de l'Hypercasher ou il y a 12 ans, l'arrestation de Yvan Colonna.

Près de 500 interventions chaque année

300 policiers surentrainés. Leur baptême du feu : décembre 1985, dans le palais de justice de Nantes, une prise d'otages spectaculaire devant les caméras, par des braqueurs en plein procès. Un bras de fer de 34 heures et le premier succès. Les malfaiteurs pensent pouvoir s'enfuir. Ils sont en fait arrêtés peu après. Le bain de sang est évité. C'est là la force du Raid : manier les armes et la négociation. Mai 1993, à Neuilly-sur-Seine, un forcené, "Human Bomb", menace de se faire exploser dans une classe de maternelle au milieu des enfants. Deux jours d'angoisse. Finalement le Raid donne l'assaut, libère les écoliers et abat le preneur d'otages. Mais avant d'ouvrir le feu, il y a l'observation, la stratégie. Le Raid mène près de 500 interventions chaque année. Depuis sa création trois de ses policiers sont morts dans l'exercice de leur fonction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers du Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) neutralisent un collègue l\'aide d\'un taser lors d\'un entrainement,à Bièvres, (Essonne) le 02 janvier 2007.  
Des policiers du Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) neutralisent un collègue l'aide d'un taser lors d'un entrainement,à Bièvres, (Essonne) le 02 janvier 2007.   (DOMINIQUE FAGET / AFP)