Le président iranien refuse qu'il y ait du vin à table, l'Élysée annule

En direct de l'Élysée, Maryse Burgot revient sur les faits.

FRANCE 2

Le président iranien, Hassan Rohani, sera en France les 16 et 17 novembre prochains. Un dîner d'État était envisagé, mais il n'aura pas lieu. "Les Iraniens exigeaient qu'il n'y ait pas du tout de vin à table. Or cela, selon les services du protocole de l'Élysée, c'est impossible", explique Maryse Burgot en direct de l'Élysée.

Seulement un entretien

"Aujourd'hui, François Hollande reçoit à déjeuner cinq chefs d'État africains, certains sont musulmans et ne boiront pas de vin à table, mais il y aura quand même du vin à table. Et c'est la même chose quand il reçoit le prince héritier d'Arabie saoudite ou encore l'émir du Qatar", poursuit la journaliste de France 2. Les Iraniens sont les seuls à avoir ce type d'exigences. Il y a d'ailleurs eu des précédents. En 1999, Mohammad Khatami, président de la République islamique d'Iran. "Ça se termine par un compromis et un goûter entre Jacques Chirac et Mohammad Khatami", rappelle Maryse Burgot. Cette année, ce sera seulement un entretien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouteilles de vin, le 1er juin 2015, à Paris. 
Des bouteilles de vin, le 1er juin 2015, à Paris.  (CITIZENSIDE / AURELIEN MORISSARD / AFP)