Cet article date de plus de sept ans.

Le judoka Teddy Riner se dit victime de racisme dans un restaurant parisien

Le champion olympique a posté ce message sur Twitter samedi soir : "N'allez jamais au Buddha Bar si vous êtes de couleur noire!!!!!".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Teddy Riner, sa médaille d'or à la main, aux championnats européens de judo à Budapest (Hongrie), le 27 avril 2013.  (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Les célébrités s'y pressent. Mais Teddy Riner a donné un bon coup de canif à l'image du Buddha Bar, un établissement branché du 8e arrondissement à Paris. Dans un tweet lapidaire posté samedi 8 juin au soir, le célèbre judoka français a accusé ce restaurant de pratiquer une discrimination à l'égard des personnes de couleur noire.

Le champion olympique s'en explique sur sa page Facebook. Accompagné de son frère, il raconte s'être levé, comme d'autres spectateurs, pour s'approcher du groupe brésilien qui se produisait ce soir là en spectacle. "Une minute après, une serveuse attrape mon frère pour lui dire de laisser sa carte bleue ou une pièce d’identité. Mon frère lui dit qu’on regarde le spectacle et elle insiste pour lui demander sa carte bleue... Elle me demande par la suite ma carte et de surcroît elle m'a agrippé carrément le bras. Pourquoi les autres personnes qui étaient sur l’escalier n’ont pas eu cette remarque?", s'interroge le judoka.

Le Buddha Bar met à pied la barmaid

Le champion a son interprétation : "Ils étaient blancs. Nous avons payé ce que nous avons consommé, deux entrées et deux boissons, puis nous sommes partis sans faire d'histoires."

Selon le Journal du dimanche, le Buddha Bar a d'abord réagi en assurant que l'établissement demandait toujours une carte bleue ou une pièce d'identité aux clients qui quittent leur table, pour aller fumer par exemple. Puis, un porte-parole de l’établissement s'est fendu d'un tweet dans la soirée. 

Comme le relève l'hebdomadaire sur son site, toute cette affaire n'a pas empêché  Serena Williams d'aller fêter au Buddha Bar sa victoire à Roland-Garros

La barmaid donne une autre version

Interrogée par le JDD, la serveuse incriminée dément la version du judoka. "Monsieur Riner, que je n'avais pas reconnu - le Buddha Bar est un établissement éclairé à la bougie et on ne reconnaît pas forcément les personnalités -, avait passé sa commande", raconte Mélissa qui dit avoir aperçu la table de Teddy Riner vide. Elle décide alors de se tourner vers le frère du sportif pour lui demander "poliment" sa carte d'identité ou sa carte de crédit, précisant qu'il s'agit d'une consigne de la direction. 

Le frère de Teddy Riner n'aurait pas apprécié la demande et la barmaid se serait alors tournée vers le judoka. "Mélissa, d''1m60' précise-t-elle, s'est approchée du sportif de 2m04", rapporte le JDD. "J'ai posé ma main sur son bras afin qu'il puisse m'entendre et je lui ai demandé sa carte bleue, toujours avec la politesse requise (...) Monsieur Riner a alors sorti sa carte bleue et m'a dit : 'appelle-moi le patron, ta gueule, va te faire foutre!'", raconte la jeune femme. S'estimant doublement punie, "non seulement, j'ai été volontairement injuriée, mais j'ai aussi perdu mon emploi", Mélissa évoque un "préjudice moral" et envisage de faire valoir ses droits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.