La syllogomanie : un mal profond

La syllogomanie, ou trouble de l'accumulation compulsive, pourrait toucher jusqu'à 5% des Français. Reportage de France 2.

France 2
La pathologie de la syllogomanie concerne les personnes qui accumulent des objets de manière compulsive et ne parviennent pas à s'en séparer. Derrière ce trouble se cache un mal profond. Pour désencombrer son garage, Christine, âgée de 49 ans, a fait appel à un coach en rangement. Le coût de la prestation : 30 euros par heure. Même accompagnée, il est difficile pour Christine de faire le deuil de certains objets. "Ça aussi j'ai du mal, les cartes en version papier, parfois, elles peuvent être utiles", confie-t-elle.

"C'est un peu moi que je jette"

Accumuler des objets relève de la pathologie. Une femme témoigne en anonyme. Sa salle à manger ressemble à un vide-grenier. Elle y a accumulé des milliers d'objets au fil du temps. Depuis son divorce, il y a trente ans, elle entasse tout et n'importe quoi. Elle est atteinte de syllogomanie, ou trouble de l'accumulation compulsive. Toute sa maison est encombrée, de la salle à manger en passant par la salle de bains. Jeter est au-dessus de ses forces. "Quand je jette, c'est un peu moi que je jette", déclare-t-elle. 
 
Le JT
Les autres sujets du JT