Cet article date de plus de trois ans.

Piton de la Fournaise : "Tout peut changer très vite", il ne faut pas exclure une nouvelle "éruption exceptionnelle"

Le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff a expliqué, mercredi sur franceinfo, que "l'observatoire est en alerte car tout peut changer assez vite", alors que le Piton de la Fournaise est entré en éruption sur l'île de la Réunion avant de s'arrêter brusquement.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vu sur le Piton de la Fournaise, sur l'île de la Réunion, le 14 juillet 2017. (Photo d'illustration) (RICHARD BOUHET / AFP)

Le Piton de la Fournaise est entré en éruption "assez rapidement" sur l'île de la Réunion, mardi 3 avril, "et il s'est arrêté tout aussi brusquement". Mais "tout peut changer assez vite", prévient le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff qui n'exclut pas la possibilité d'une éruption "exceptionnelle" comme celle de 2007.

"Tout le monde est vigilant"

"L'observatoire est en alerte car tout peut changer assez vite", explique Jacques-Marie Bardintzeff. L'institut a même "envisagé que cela reprenne de l'autre côté donc ce serait une éruption hors caldera [cratère où évolue la lave, ndlr], ce qui est assez exceptionnel, car cela se passe tous les 20 ans en moyenne. Ce n'est pas cela pour l'instant, mais ce n'est pas exclu, auquel cas la coulée pourrait partir vers des régions différentes, explique le volcanologue. Donc tout le monde est vigilant, dans les heures qui viennent, de ce qui pourrait se passer".

Jacques-Marie Bardintzeff qui avoue "se sentir tout petit face à un géant qui a une autre taille" quand il est à côté d'une éruption de ce type. Mais "le Piton de la Fournaise est un volcan assez bonhomme", précise-t-il, "qui n'a pas fait de victime depuis peut-être un siècle. C'est un volcan qui est adoré et apprécié par tous les habitants, c'est l'idole de l'île".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La Réunion

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.