Cet article date de plus d'onze ans.

La circulation des trains reprend progressivement depuis mercredi sur la ligne C du RER

Samedi la SNCF prévoit six trains par heure aux heures de pointe (6h30-9h et 16h-19h) entre Austerlitz et Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Entre ces deux périodes de pointe les travaux continuent pour remettre en état la ligne endommagée par le déraillement d'un train dimanche soir à Choisy-le-Roi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La rame du RER C qui a déraillé à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne, 20 décembre 2009) (France 2)

Samedi la SNCF prévoit six trains par heure aux heures de pointe (6h30-9h et 16h-19h) entre Austerlitz et Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Entre ces deux périodes de pointe les travaux continuent pour remettre en état la ligne endommagée par le déraillement d'un train dimanche soir à Choisy-le-Roi.

Les conducteurs décorés par Sarkozy
Les conducteurs du RER qui a déraillé dimanche ont été décorés jeudi par Nicolas Sarkozy. Le président de la République a rendu hommage à leur "courage" et leur "professionnalisme".

Laurent Albinet, qui conduisait la motrice au moment de l'accident, Patrice Larrose et Sandrine Costa, qui s'apprêtaient à terminer leur service, ont reçu "la médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement", a indiqué la présidence dans un communiqué. Le quatrième conducteur a préféré rester en famille, selon ses collègues. Il devrait être décoré plus tard par le préfet du Val-de-Marne.

Rappel des faits
Le déraillement d'un train dimanche a été causé par un automobiliste qui a provoqué accidentellement la chute d'un bloc de béton sur les voies. Mis en examen pour "blessures involontaires" aggravées par un "état alcoolique" et un "délit de fuite", "défaut d'assurance et falsification", "conduite sous l'emprise de stupéfiants" et "dégradations des voies et installations ferroviaires", il a été écroué.

"Le train roulait à 120 kilomètres/heure quand le choc a eu lieu. Les dégâts sont importants", a assuré Régis Bulois, directeur de la maintenance du réseau ferroviaire sur le Sud-Ouest francilien, en ajoutant que le conducteur du train avait "très bien réagi".

L'accident a fait 36 blessés, pour la plupart légèrement, parmi les 300 passagers. Un adolescent de 14 ans a été gravement blessé à l'oreille.

Dans un communiqué, le maire (PS) de Juvisy-sur-Orge Etienne Chaufour a dénoncé "une situation de vétusté des infrastructures qui n'a que trop duré", et réclamé que l'Etat investisse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.