Cet article date de plus de sept ans.

Taubira comparée à un singe : l'ex-candidate FN va faire appel de sa condamnation

Anne-Sophie Leclere a été condamnée mardi à neuf mois de prison ferme par le tribunal de Cayenne (Guyane). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une affiche de campagne montre Anne-Sophie Leclere, ancienne candidate FN aux municipales, condamnée le 15 juillet 2014 à de la prison ferme pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Elle juge "totalement disproportionné" le jugement rendu par le tribunal de grande instance de Cayenne (Guyane). Anne-Sophie Leclere, ancienne tête de liste FN aux municipales, annonce, mercredi 16 juillet, qu'elle va faire appel de sa condamnation à neuf mois de prison ferme, cinq ans d'inéligibilité, et 50 000 euros de dommages et intérêts conjointement avec le FN, pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe. 

"Je n'irai pas en prison"

"J'ai été très choquée d'apprendre ce jugement. Les criminels sont condamnés et ont un bracelet et moi on me donne de la prison ferme", s'est insurgée Anne-Sophie Leclère, interrogée par l'AFP. "Il est clair et net que je n'irai pas en prison pour ça, a-t-elle ajouté au micro d'Europe 1. Oui, je regrette les propos, ils étaient maladroits. Mais je ne pense pas que ça vaut une peine de prison ferme."

Un peu plus tôt, le vice-président du Front national, Florian Philippot, avait jugé que cette condamnation n'avait "aucun sens". L'ancienne candidate FN avait publié sur Facebook un photomontage de la ministre de la Justice à côté d'un petit singe. Le parti politique Walwari, fondé par Christiane Taubira, avait porté plainte contre le Front national et sa candidate dans les Ardennes, rappelle Libération.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.