Procès d'une filière jihadiste : Salim Benghalem est-il un instigateur ?

Dominique Verdeilhan fait le point sur le procès de la filière jihadiste qui s'ouvre à Paris mardi après-midi.

France 2

Alors que s'ouvr, ce mardi 1er décembre, le procès d'une filière jihadiste, France 2 se demande si l'événement permettra d'en savoir davantage sur Salim Benghalem. "Pour la justice, son rôle de recruteur ne fait aucun doute", commente Dominique Verdeilhan, en direct du palais de justice de Paris.

Le jihadiste sera le grand absent du procès. "Parmi les prévenus qui sont jugés cet après-midi, il y a également quatre jeunes qui ont été approchés par Salim Benghalem", poursuit le journaliste. La justice veut savoir comment ils ont été recrutés.

Après les attentats de Paris

L'enjeu de ce procès, c'est de savoir si "au-delà de ce rôle de recruteur, est-ce qu'il faut voir également en Salim Benghalem un instigateur, pourquoi pas un commanditaire, tellement son nom apparaît aujourd'hui dans plusieurs procédures, dans plusieurs enquêtes", explique Dominique Verdeilhan. Les faits remontent à 2013, mais le procès s'ouvre "à un moment crucial, c'est-à-dire après les attentats du 13 novembre dernier", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Salim Benghalem, obtenue par France 2.
Une photo de Salim Benghalem, obtenue par France 2. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)