Justice : un jihadiste présumé libéré de prison

Un jihadiste présumé a été libéré de prison en raison de l'erreur d'un juge, en avril dernier. 

Voir la vidéo
France 3

Stéphanie Desjars est en direct du Palais de justice de Paris et revient sur l'erreur d'un juge qui a entraîné la libération d'un jihadiste présumé. "Le 3 avril dernier, les avocats ont fait sortir Oualid B. de sa détention provisoire à la maison d'arrêt de Meaux (Seine-et-Marne). Nicole Belloubet, la garde des Sceaux a qualifié cette erreur d'un juge du pôle antiterroriste de 'dysfonctionnement grave' et a diligenté une inspection administrative qui est en cours", explique la journaliste.

Arrêté une seconde fois, mais libre

Mais l'affaire ne s'arrête pas là. "Un mois et demi après sa libération, ce présumé terroriste est à nouveau arrêté au volant d'une voiture alors qu'il n'a pas le permis et qu'il est en dehors de la zone autorisée par son contrôle judiciaire. Les juges de la comparution immédiate de Meaux (Seine-et-Marne) ont décidé de ne pas le renvoyer en prison. Ainsi, ce présumé terroriste, potentiellement dangereux, vit toujours libre dans l'attente de ses procès", conclut Stéphanie Desjars. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier ouvre une cellule de garde a vue du commissariat central de Montpellier (photo d\'illustration).
Un policier ouvre une cellule de garde a vue du commissariat central de Montpellier (photo d'illustration). (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)